Jean-Claude Turri

 

« Mon expérience de création et de développement de sociétés de Conseil comme Ouroumoff et Axelboss a toujours été centrée sur les Opérations (les Achats, la Production, la Distribution, et les Systèmes d’Information). Je me suis ainsi placé au cœur du cycle de vie des sites industriels et des sites logistiques.

 

Le succès des investisseurs que j'ai accompagnés est entre autres dû à une bonne adaptation à l’accélération du cycle de vie des sites industriels. Cette accélération est due à l’effet cumulé :

 

  1. des points bas des cycles économiques qui condamnent certaines méthodes de production, et ont mis en danger successivement les sites de l’industrie de l’habillement, puis ceux de la métallurgie, de l’automobile, …

  2. des nouveaux principes d’organisation industrielle, comme le Lean ou le 5S, dans lesquels l’économie de stocks et de surfaces est vertueuse : l’impact est important sur les entrepôts mais également sur les usines

  3. des délocalisations

  4. du déplacement progressif de notre économie vers le tertiaire

  5. de l’évolution de l’urbanisme des villes : certains sites se retrouvent enclavés au cœur de zones d’habitation, et les contraintes d’exploitation et d’environnement appellent des changements

  6. et aussi des changements de consommation, avec le développement de l'e-commerce, des drive-ins...

 

Comme chaque fin de vie d’un site trouve son corollaire dans des problématiques d’emploi, de mobilité, de reconversion,…, j’ai acquis la conviction que l'approche la plus pertinente  était  une  double  approche « Industrielle et sociale ».

 

La finalité des équipes JC TURRI REINDUSTRIALISATION c’est de :

 

  • mettre en œuvre toute la créativité et l’expérience industrielle nécessaires pour imaginer les reconversions possibles des sites et concevoir de nouveaux modèles économiques,

 

  • trouver des solutions pérennes pour les effectifs concernés par la fin de vie d’un site,

 

  • irriguer ces sites avec des activités de substitution, qu’elles soient industrielles, logistiques, commerciales, tertiaires, …

 

  • obtenir un retour financier pour les investisseurs impliqués.

 

La fin de vie d’un site peut survenir de façon imprévue ou prévisible, mais dans chaque cas notre intervention doit transformer cette rupture en opportunité : c’est à ce prix que nous impacterons réellement la ré-industrialisation de nos territoires et que nous protégerons les emplois de nos collaborateurs et de nos entreprises.

 

 

 

                                                                                                                            Jean-Claude TURRI